Création SCI

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Une société civile immobilière est une personne morale, qu'il convient de constituer.

La création d'une SCI peut être décidée et mise en place comme un outil de gestion du patrimoine immobilier. Cette procédure est subordonnée à des formalités d'immatriculation et de statuts.

En effet, une SCI (société civile immobilière) est une société, donc une personne morale avec une existence juridique propre. À ce titre, elle est dotée d'un objet social déterminé par les associés, en rapport avec un bien immobilier.

Créer une SCI : la rédaction des statuts de la SCI

Pour cette constitution, il est nécessaire d'élaborer les statuts qui préciseront l'identité et le mode de fonctionnement de la SCI. Il y sera également précisé les conditions de modification desdits statuts.

Démarches administratives nécessaires à la création d'une SCI

Création SCI

Une fois les statuts élaborés, il faut faire immatriculer la SCI :

  • Depuis le 1er juillet 2015, il n'y a plus besoin d'enregistrer les statuts auprès du service des impôts sauf si :
    • l'acte de constitution de la société a été réalisé par un notaire ;
    • l'acte comporte des apports :
      • d'immeubles ;
      • de fonds de commerce ;
      • de parts sociales ;
      • d'actions.
  • La création de la SCI doit être annoncée par la publication d'un avis de constitution dans un journal d'annonces légales.
  • L'immatriculation au RCS finalise cette constitution et entérine l'existence de la personnalité morale à la SCI.

C'est seulement une fois ces démarches accomplies que la SCI pourra être considérée comme créée. Ces démarches sont indispensables à l'ouverture d'un compte bancaire au nom de la SCI.

Contrat de société civile immobilière

 

Les apports lors de la création d'une SCI

Les apports sont indiqués dans les statuts et les associés sont obligés de s'y tenir. Les parts sont remises en contrepartie de l'apport fait au capital de la SCI. Les apports peuvent être en nature (inscrire un bien immobilier au capital de la SCI) ou en numéraire (dépôt d'argent sur le compte de la SCI).

Dans le cas d'un apport en nature :

  • c'est une transaction immobilière (entre le futur associé et la SCI) ;
  • il faut faire les diagnostics obligatoires ;
  • il faut passer par un notaire, avec les frais que cela engendre (droits de mutation et d'enregistrements, frais de notaire) ;
  • il faut prendre le temps d'évaluer correctement le bien immobilier et obtenir l'accord des autres associés sur le montant de cette valorisation, pour éviter les problèmes ultérieurs.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d'obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !