Vente à soi-même grâce a une SCI : légal ou non ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Il est possible de créer une SCI pour qu'elle achète les biens immobiliers qu'ils possèdent. On appelle cela une vente à soi-même.

Cela peut constituer un abus de droit et déboucher sur un redressement fiscal, mais pas si c'est bien fait... Explications.

Intérêts de la vente à soi-même via une SCI

La vente de l'immeuble à une SCI dans laquelle vous êtes associé peut paraître étrange, mais présente de réels avantages :

  • D'une part, le prix de vente va générer pour vous de la trésorerie, que vous pourrez réorienter vers des placements financiers, par exemple.
  • D'autre part, la SCI va recourir à l'emprunt bancaire en son nom pour financer le prix d'achat, ce qui va générer des intérêts d'emprunt qui seront déductibles du revenu foncier imposable de la SCI.
  • Or, du point de vue fiscal, cette même somme imputable par la SCI est autant d'argent qui n'est plus imposable dans votre patrimoine, puisqu'il en est sorti !

Légal si le seul but n'est pas d'échapper à l'impôt

L'administration fiscale n'aime pas beaucoup les ventes à soi-même, qu'elle peut soupçonner d'abus de droit. Le cas échéant, elle peut alors engager une procédure de répression des abus de droit, et vous sanctionner de 40 à 80 % des impôts éludés.

Autrement dit, la SCI ne doit pas être créée dans l'unique but de procéder à une évasion ou à un optimisation fiscale.

Précautions pour ne pas créer une SCI fictive

Pour éviter l'annulation des avantages fiscaux par l'administration fiscale et leur réintégration, vous devez respecter certaines conditions.

Changement effectif de propriétaire

Une SCI doit comporter au moins 2 associés. Pour vendre un bien immobilier à une SCI dont on est associé, il faut donc obligatoirement qu'une autre personne s'en porte acquéreur, pour une fraction.

Il s'agit donc de faire acquérir plus de 50 % des parts par l'autre associé (ou les autres), afin que vous soyez en minorité, et ne puissiez donc plus être considéré être propriétaire.

Vente d'un immeuble locatif

Si le bien faisant l'objet de la vente était une résidence principale ou secondaire, le but de l'opération serait exclusivement fiscal. L'administration fiscale la requalifierait donc en vente à soi-même, avec les sanctions qui vont avec.

C'est pourquoi il faut qu'il s'agisse d'un immeuble locatif.

Consultez votre notaire et votre centre des impôts

Si vous souhaitez « faire passer » un bien immobilier vous appartenant dans une SCI, et si les actionnaires doivent utiliser un emprunt, il vous est vivement recommandé de prendre conseil.

La première personne à qui vous adresser sera un notaire, devant lequel vous devrez obligatoirement passer pour l'acte de vente de l'immeuble.

Vous souhaitez en savoir plus ?

SCI

SCI : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur la création et la gestion d'une SCI
Télécharger mon guide